Ce n’est un secret pour personne : marcher est bon pour la santé. Cela réduit le risque de tomber malade, stimule le bien-être, l’épanouissement de soi et l’interaction sociale. En plus, marcher ne fait pas transpirer et est facile à caser dans nos plannings chargés. Que d’avantages donc. Convaincu, Vivium Anvers a adopté les promenades en milieu de journée . Témoignage de Wendy Van Den Bergh, gestionnaire de dossiers chez Vivium :

Chaque pas compte
Le point de départ a été l’action Every Step Counts, organisé en faveur de Pink Ribbon. Son objectif : marcher pour faire de l’exercice physique et faire un maximum de tours du monde. Wendy a été une participante enthousiaste, prête à donner 25 cm de cheveux à Think Pink. Elle organisa aussi un événement sur le thème de la marche. Le 24 avril, la première promenade sur le temps de midi connut directement du succès. Ses collègues lui embrayèrent le pas et depuis lors, les mardis, Wendy et ses collègues ont pris l’habitude de marcher à midi au profit de Pink Ribbon.
Si, le 3 juin, l’action Every Step Counts s’est terminée, Wendy et ses collègues ont continué de plus belle leurs balades d’une demi-heure, tous ensemble, en toute convivialité.

1 x/mois, une journée pour se dégourdir les jambes
La promenade collégiale est passée à un rythme mensuel. Elle a lieu la 3e semaine du mois. La date est annoncée aux collègues via l’Intranet. Avant ou après la balade d’une demi-heure, il est possible de casser la croûte.

Wendy détermine à chaque fois un parcours grâce à Google Maps. Leur bureau est situé le long du Desguinlei, une artère fort fréquentée d’Anvers. Imaginer un parcours de 3 km n’est pas compliqué : le quartier regorge de parcs et de jolies rues. Un avantage : sa fine connaissance du quartier. Wendy s’amuse à chercher des informations touristiques sur les monuments et les bâtiments rencontrés en chemin. Ainsi, elle et ses collègues apprennent les histoires méconnues et insoupçonnées du quartier. Les promenades ne sont jamais pareilles pour ne pas faire le ‘tour’ de cette activité.

Enthousiasme général
Une quinzaine de collègues participent. Cette taille de groupe est idéale pour une promenade fluide, permettant de papoter avec tout le monde. « On est toujours contents d’accueillir d’autres collègues et d’étoffer le groupe », explique Wendy. « Ce n’est pas un groupe fermé, même si ce sont souvent les mêmes collègues qui viennent prendre l’air et marcher. Cet article entend stimuler d’autres collègues à se joindre à nous. »
Comment expliquer le groupe relativement restreint ? La promenade a lieu pendant la pause de midi. La pause de midi est aussi de trente minutes. Si on veut aussi avoir le temps de manger un bout, il faut donc rallonger un peu sa pause en décalant son temps de travail. Certains collègues n’ont pas l’envie ou l’occasion de quitter le boulot plus tard. Les collègues marcheurs apprécient, dès lors, les balades qui ne dépassent pas la demi-heure. Au-delà, l’enthousiasme diminue. Pour éviter de dépasser le temps prévu, il est important de planifier et de repérer le parcours. Certaines fonctions ne peuvent pas non plus se permettre de sortir le midi : les collègues de permanence ne peuvent pas quitter le bureau. Les collègues en télétravail ont évidemment aussi plus de mal à rejoindre le groupe de marcheurs.

Et s’il pleut
En Belgique, il pleut souvent… « Pas tant que cela », comme l’a dit le monsieur météo flamand, Frank Deboosere. Wendy le confirme : « jusqu’à présent, on n’a pas eu de gouttes de pluie… d’accord, c’était en été. »

Pourquoi marcher?
En quoi marcher est si agréable ? Wendy énumère les nombreux avantages : c’est un moment convivial et collégial. Il permet de faire connaissance avec des collègues d’autres départements, car la balade invite à la discussion avec les uns et les autres. De quoi renforcer l’esprit d’équipe. Physiquement aussi, Wendy sent la différence. Comme ses collègues, elle a un boulot sédentaire et passe des heures assise à un bureau. Cette demi-heure d’activité lui fait un bien fou. Elle se change les idées et prend l’air. S’oxygéner et bouger est excellent. « Un pur moment de détente », selon Wendy.

Et maintenant
Wendy ne sait pas ce que réserve l’avenir. Ce qui est certain, c’est qu’elle veut poursuivre dans cette voie. Ce sera certes plus compliqué de varier les parcours, car elle doit se limiter à un périmètre de 3 km à la ronde du bureau. Peut-être qu’à un moment, ils passeront aux circuits en vélo pour aller plus loin. Actuellement, Wendy n’y pense pas trop : « gardons ce qui fonctionne bien ». Vivium continue donc son cycle de balades mensuelles pendant le temps de midi.

Conseils
Cela vous tente aussi de lancer le mouvement ? Wendy vous le conseille vivement. Soyez attentif à ne pas dépasser le temps fixé. Repérez pour cela bien le parcours. Les collègues aiment savoir où l’on va, pensez donc à leur dire à l’avance quel chemin vous comptez emprunter. Parlez-en un maximum autour de vous. Annoncez les dates aux valves, sur Intranet…
Bonnes balades !

Bouger n’est pas forcément épuisant, ou ennuyeux. Téléchargez notre livre gratuit et élargissez vos connaissances!