En s’associant à l’opération Every Step Counts, Previdis a fait bouger de nombreuses entreprises au printemps 2018. Au propre comme au figuré ! La Vlerick Business School en faisait partie. L’action y a remporté un franc succès et Yasmin, l’une de ses collaboratrices, a même reçu un prix. Comment a-t-elle abordé l’événement ?

« Un appel à participer à l’action a retenu mon attention », raconte Yasmin Haegeman, database marketeer à la Vlerick Business School. « Nous étions invités à compter nos pas et à relever des “défis” pendant un mois. J’ai tout de suite senti que c’était à ma portée. » Wintha Lefere, HR business partner, ajoute : « Chez Vlerick, nous n’avons pas hésité une seconde à participer à Every Step Counts. Nous accordons beaucoup d’importance au bien-être sur le lieu de travail. En plus de renforcer notre engagement en la matière, cette action nous a permis d’encourager nos collaborateurs à bouger davantage. »

Et le succès a été au rendez-vous. Plus de 70 collaborateurs ont relevé le défi. « Nous avions déjà un forum dédié au sport qui organisait régulièrement des activités sportives », explique Wintha, « et cette action y a tout naturellement trouvé sa place. Seul bémol : nous n’avions prévu aucun budget pour cette action. Nous avons donc demandé aux participants de verser eux-mêmes les 5 euros de contribution à l’association caritative. Nous avons envoyé un e-mail à tous les collègues pour les en informer et avons installé une boîte à la réception pour récolter la contribution des participants. L’engouement a été plus fort que prévu et les actions ont pu démarrer. » En quoi consistaient-elles ? Yasmin : « Rien de très difficile en ce qui me concerne, car la marche fait déjà partie de mes centres d’intérêt. J’ai pris la bonne résolution de marcher durant 45 minutes pendant chaque pause de midi. Une collègue se joignait à moi une fois par semaine. Nous parcourions une distance de 4,5 kilomètres. Le samedi, je faisais encore une longue promenade de 20 kilomètres. J’ai ainsi atteint sans difficulté mon objectif de pas dans le cadre du défi. »

Les idées plus claires
Bouger plus offre de nombreux avantages pour la santé. Un constat que partagent les collaborateurs de Vlerick. « Après une promenade, vous revenez au bureau avec les idées plus claires », observe Yasmin. « Rien de tel pour faciliter le processus de réflexion et le travail. On se sent aussi plein d’énergie. » Wintha confirme : « Être assis huit heures par jour à son bureau n’a rien d’idéal pour ses performances. Sortir aide à mieux se concentrer par la suite. Mais l’aspect social joue aussi un rôle non négligeable. Faire de l’exercice avec des collègues améliore l’ambiance au sein de l’équipe. » Yasmin pointe encore un autre avantage : « Je suis passionnée par la marche, mais ce sport est souvent associé aux personnes âgées. Je me réjouis que cette action ait permis de promouvoir cette activité sportive d’une autre manière. »

Se fixer des objectifs encourage à passer à l’action. Ceux-ci donnent une motivation à court terme. Yasmin reconnaît l’importance de ces objectifs : « Ils sont d’autant plus importants quand il fait mauvais ou que vous avez un emploi du temps chargé. Car vous tenez absolument à atteindre l’objectif fixé. Il vous incite à faire l’effort de bouger, en dépit des circonstances peu favorables. Je l’ai aussi constaté chez des collègues. Quelques-uns se sont fixé d’autres objectifs après cet événement, comme participer à la Dodentocht. » Mais les effets à long terme de l’action ne sont pas si faciles à mesurer. « Au début, les participants se montraient très motivés », raconte Wintha. « Mais nous avons constaté que pour persévérer, ils avaient besoin d’une motivation externe permanente. »

Un coup d’œil sur l’avenir
C’est dire combien il est crucial pour une entreprise d’encourager l’activité physique au travail après un tel événement. « Chez Vlerick, nous voulons développer le projet bien-être. Il est encore trop tôt pour évoquer des actions concrètes. Nous voulons d’abord dresser un état des lieux : qu’est-ce qui est déjà mis en place, quels sont les besoins ? », détaille Wintha. Yasmin complète : « Bénéficier d’un bon soutien de la part de l’entreprise est aussi essentiel. Tout collaborateur trouve motivant de voir l’entreprise qui l’emploie accorder de l’importance à sa santé et à l’exercice physique. C’est le meilleur encouragement que l’on puisse imaginer. » Wintha a bien compris le rôle crucial du soutien apporté par l’entreprise : « Quand la direction et le management donnent le bon exemple, les autres collaborateurs ont envie de leur emboîter le pas. La communication constitue un autre facteur important en la matière. Toute entreprise doit communiquer, en permanence. »

Wintha conclut sur ces mots : « C’était une belle action. Nous espérons qu’elle se reproduira dans le futur. » Yasmin applaudit, encore heureuse d’avoir reçu un prix. « Ce prix, je l’ai remporté dans la catégorie “au moins 7 500 pas par jour”. J’y vois une source de motivation. Mais ce qui me frappe le plus, ce sont les avantages que j’en ai tirés. La marche est idéale pour apprendre à se connaître et pour découvrir le monde ! »

Bouger n’est pas forcément épuisant, ou ennuyeux. Téléchargez notre livre gratuit et élargissez vos connaissances!